image_pdfimage_print

De nouvelles élections municipales

Madame, Monsieur, chers Beauchampois,

Vous avez sans doute appris les démissions de tous les conseillers de l’opposition qui nous obligent à organiser de nouvelles élections municipales avant l’échéance prévue. Dès que la date exacte sera précisée par la Préfecture, je vous la communiquerai.
Je vous dois un exposé objectif de la situation.

Sans aucun événement générateur, les deux listes d’opposition au Conseil municipal se sont entendues et ont déposé leur démission le même jour. Elles ont ainsi réduit le nombre de conseillers municipaux en exercice en dessous du nombre prévu par la loi, ce qui provoque de nouvelles élections.

Pendant trois ans, ces deux listes n’ont été d’accord sur rien : quand l’une votait pour, l’autre s’abstenait ou votait contre. C’est quasiment systématique ! Les différents Conseils municipaux en témoignent.

Y a-t-il eu un motif grave pour qu’elles démissionnent ? Non !

Ne s’agit-il pas plutôt d’assouvir des ambitions personnelles et politiciennes, afin de prendre le pouvoir à n’importe quel prix, sans se soucier de l’intérêt de Beauchamp ?

Ce comportement n’honore pas la fonction d’élu et témoigne d’un manque de respect pour le suffrage qui a élu notre équipe en 2014.

Pour parvenir à leurs fins, les deux listes d’opposition ont conclu une alliance de circonstance qui ressemble au « mariage de la carpe et du lapin ». Elles feront liste commune dès le premier tour. Comment des personnes, qui ont des idées si différentes et opposées, pourraient-elles élaborer un programme sincère, clair et cohérent ?

En attendant, contrairement à ce que certains racontent, la vie communale continue et je reste fidèle au poste de maire, avec toute mon équipe, pour assurer l’intégralité des responsabilités municipales. Fidèles à nos engagements et à la mission que vous nous avez confiée, nous continuons d’œuvrer, tous ensemble, pour le bien de tous.
D’ailleurs, le prochain Conseil municipal se tiendra, comme prévu, le 28 septembre prochain.

Madame, Monsieur, chers Beauchampois, pour le bien de notre ville, je sais pouvoir compter sur votre discernement. Soyez sûrs de mon entier dévouement et de ma totale disponibilité pour notre ville.
Pour vous et avec vous
Francine Occis

 
 
Des points vous paraissent encore obscurs concernant nos actions passées : finances, urbanisme, etc ?
Nous vous proposons de répondre à vos questions lors de deux réunions publiques qui se dérouleront, essentiellement, sous forme de débat. Nous vous répondrons en toute transparence afin de lever vos incertitudes et, éventuellement, de rétablir la vérité (certains n’hésitant pas à désinformer, voire diffamer).
Mardi 10 octobre 2017 à 20h30
Jeudi 9 novembre 2017 à 20h30
salles Anatole France

Pour avoir accès au tract dans son intégralité cliquer dans l’image

Lire la suite

Le mariage de la carpe et du lapin … La soif du pouvoir ?

Chers amis Beauchampois
Vous êtes peut-être surpris par la rumeur publique qui parle de nouvelles élections.
Que se passe-t-il ?

Sans aucun événement générateur, les deux listes d’opposition au Conseil municipal se sont entendues. Elles ont déposé leur démission le même jour. Elles ont ainsi fait tomber le nombre de conseillers municipaux en exercice en dessous du nombre prévu par la loi. Ceci amène à la nécessité de nouvelles élections.

Eh oui, vous n’en n’aviez pas assez eu pour cette année !
Sans réel motif, si ce n’est celui d’assouvir des ambitions personnelles, ces listes, que tout oppose, se sont alliées pour contredire le résultat du suffrage universel qui m’avait portée en tête avec mon équipe lors des élections municipales 2014. Ces Messieurs dames considèrent que votre choix n’était pas le bon et qu’il convient donc de le modifier en cours de mandat.
La préfecture décidera prochainement des dates de ces nouvelles élections, vraisemblablement courant novembre.
En attendant, bien entendu, la vie continue et je reste avec mon équipe en charge de l’intégralité des responsabilités communales. Le prochain Conseil municipal se tiendra comme prévu le 28 septembre.
Bien entendu, toute l’équipe, plus motivée que jamais, se mobilise pour poursuivre la mission que vous nous avez confiée.
¨Pour vous et avec vous.

Lire la suite

Tour d’horizon : Finances – Sécurité – Culture

Nous vous invitons à prendre connaissance du très court résumé du compte administratif de la ville (version complète sur le site de la ville) ainsi que des nouvelles avancées dans le cadre de la communauté d’agglomération utilisation de la brigade de nuit de la police de l’agglomération et projet de transfert de la gestion de la bibliothèque municipale.

En cliquant sur le titre ci-dessus, vous trouverez l’intégralité de l’éditorial de madame le Maire

Lire la suite

L’intérêt général doit seul prévaloir. Editorial de mai 2017

Urbanisme : Notre ambition, est de conjuguer harmonieusement la préservation de notre cadre de vie avec le respect des contraintes qui nous sont faites et de satisfaire au mieux les souhaits individuels dès lors qu’ils ne sont pas contraires à l’intérêt général qui doit prévaloir.
Budget 2017 : maintien de notre politique de gestion rigoureuse qui nous permet, sans augmenter les impôts, de commencer à réhabiliter notre patrimoine.

En cliquant sur le titre ci-dessus, vous trouverez l’intégralité de l’éditorial de madame le Maire

Lire la suite

ICNE et insincérité Tribunes de mars 2017

ICNE et insincérité

Techniquement, on appelle les ICNE (Intérêts Courus Non Échus), les intérêts d’un emprunt générés entre la date anniversaire du règlement réel et la fin de l’année (31 décembre) en cours. Ce montant est concret mais « artificiel » puisque les intérêts ne seront réellement payés qu’à l’échéance et seront prévus dans le budget de l’année suivante.
Durant le mandat précédent, la ville de Beauchamp n’a jamais inscrit les ICNE. A l’époque, dans l’opposition, nous avions dénoncé cette situation sans être soutenus par qui que ce soit. C’était en fait un signe tangible du dérapage des finances publiques de Beauchamp.
Lors de la tutelle en 2013, le budget proposé par la Cour Régionale des Comptes (CRC) ne prévoyait pas d’ICNE et le Préfet, dans sa décision, ne les avait pas non plus ajoutés. Auraient-ils imposé un budget insincère ?

Lire la suite