Francine Occis

image_pdfimage_print

Son parcours

62 ans, mariée, 2 enfants, 1 petite fille

Diplômée de l’École Normale des Batignolles (Paris), j’ai commencé ma carrière d’institutrice dans la capitale. J’ai ensuite suspendu cette activité pendant 6 ans pour suivre mon mari muté à Metz et élever mes enfants. De retour en Ile de France en 1986, nous avons choisi Beauchamp comme point de chute. Ce petit bourg nous paraissait être un bon dosage entre la ville et la campagne.

J’ai repris mon métier d’ enseignante pendant 9 ans à Beauchamp avant de prendre la direction d’écoles élémentaires à Saint-Leu-la-Forêt, d’abord pendant 4 ans à l’école Foch puis pendant 7 ans à l’école Marie Curie dans le quartier des Diablots, jusqu’en 2007.

Outre ma vie professionnelle, je me suis investie dans les activités de parents d’élèves. J’ai créé une association de parents indépendants à Montigny les Metz, puis j’ai accepté la présidence PEEP du Carré Sainte Honorine à Taverny.

* * * * *

En 2000, le Maire de Beauchamp, Raymond Lavaud, qui avait eu l’opportunité de me connaître et vraisemblablement de m’apprécier pendant mes années d’enseignement à Beauchamp, m’a proposé de rejoindre sa liste, en vue des municipales de 2001. Sans connaître particulièrement l’appareil municipal, j’avais plaisir à vivre dans notre ville. La possibilité qui m’était offerte de mettre mon expérience et mon savoir-faire au service de mes concitoyens et de m’engager, dans ce qui touchait au cœur de la vie de la cité, sens originel du mot politique, m’a conduite à accepter cette aventure.

Dès mon premier mandat, le poste de Maire adjointe aux affaires scolaires et à la restauration m’a été confié ainsi que la représentation de la Municipalité de Beauchamp aux Conseils d’Administration du Lycée Louis Jouvet de Taverny et du Collège Montesquieu de Beauchamp.

En parallèle, j’ai assumé, pendant ces sept années, des responsabilités dans d’autres domaines :

– Conseillère communautaire, au sein de la Communauté de communes du Parisis, j’étais membre de la Commission Développement Économique, Emploi et Formation et de la Commission Environnement et Cadre de Vie.
– Au sein de syndicats intercommunaux, j’ai assuré la Vice-présidence du SIERIEG André Messager (Syndicat Intercommunal d’Études et de Réalisations d’Equipements d’Intérêt Général) et j’étais membre du Syndicat Tri-Action (collecte et traitement des déchets ménagers.

J’ai découvert un fonctionnement municipal qui ne correspondait pas du tout à ma pratique. Dans ma vie professionnelle et associative, j’ai toujours travaillé en équipe, acceptant les différences et partant du principe qu’il y a plus de bonnes idées dans plusieurs têtes que dans une seule. Je me retrouvais donc en opposition interne complète avec le Maire sur son approche de la gouvernance : absence totale de concertation tant avec les élus qu’avec les citoyens, information minimum, opacité sur tous les dossiers, etc ….

Devant un tel écart d’approche, j’ai, bien sûr, envisagé de démissionner mais, j’ai poursuivi mon mandat. Il me paraissait important, dans l’intérêt des Beauchampois et de leurs enfants, que les actions que j’avais engagées, en tant qu’adjointe aux affaires scolaires (décrispation des relations avec le milieu enseignant, subventions pour les classes d’environnement CM2, soutien des projets artistiques et culturels, signature de projets d’accueil individualisé PAI, garderie post étude, nouveau restaurant scolaire avec self, salle polyvalente à Paul Bert, etc…) soient poursuivies dans le même esprit que ce que j’avais souhaité. Il me paraissait tout aussi important de ne pas, en quelque sorte,trahir ceux qui m’avaient élue sur la liste majoritaire. Cela me semblait être une question de respect.

Dès 2006, j’ai informé le Maire que je ne souhaitais pas faire partie de sa liste en 2008. Par honnêteté vis-à-vis de mes collègues et de lui-même, à aucun moment, je n’ai publiquement manifesté un désaccord quelconque. Je tiens à faire remarquer que, d’une part, le Maire m’a maintenu sa confiance jusqu’au bout du mandat en me laissant mes délégations et, d’autre part, qu’aucun membre de l’équipe majoritaire n’a demandé ma destitution.

En septembre 2007, le Maire a annoncé qu’il avait renégocié l’essentiel de la dette sur 30 ans (elle était auparavant sur 15 ans) avec des emprunts à taux variables, non plafonnés. J’ai alors pris conscience que, malgré les affirmations péremptoires et récurrentes, la ville était confrontée à des difficultés financières importantes. Ces difficultés ne pouvaient avoir leur origine que dans une mauvaise gestion.

Estimant qu’il fallait absolument réformer le mode de fonctionnement de la Mairie, ce qui imposait un changement de leader, et sollicitée par de nombreux concitoyens, j’ai décidé, fin 2007, de présenter une liste regroupant toutes les sensibilités et refusant tout alignement sur quelque parti que ce soit. Nous l’avons nommée « Beauchamp à Votre Image » symbolisant notre souhait de rassembler et de défendre tous les Beauchampois sans exclusive.

Au 2ème tour, nous avons recueilli 28,67 % des suffrages, le maire sortant 44,52 %, les deux listes de la gauche officielle recueillaient à elles deux 26,8 %.

Ce résultat nous a paru être un appel à continuer dans cette direction et, pour garder l’élan d’une équipe soudée et solidaire, nous avons créé l’association « Beauchamp à Votre Image » comportant un volet politique et un volet culturel.

Côté culturel : en dehors des sorties, rallyes pédestres, dictées, l’équipe « Beauchamp à Votre Image », a organisé pour les Beauchampois de nombreuses manifestations, sans aucune aide de la ville. Certaines ont d’ores et déjà un écho qui dépasse largement Beauchamp et les observateurs objectifs les reconnaissent d’envergure municipale. Je veux parler de la « Fête des Fleurs et de la Nature » et de la « Peinture en plein air ».

Côté politique : les élus de « Beauchamp à Votre Image » sont au nombre de 4 conseillers : Isabelle MERLAY, Colette AUZEMERY, Michel PELAMOURGUES et moi-même.

Depuis 5 ans, notre ligne est constante. Nous votons toutes les propositions qui vont dans le sens de l’intérêt des Beauchampois et nous motivons toujours nos votes « contre ». Au travers de notre Tribune Libre dans les ‘’Beauchamp Infos’’, de notre bulletin semestriel « Un autre regard » et de notre site internet, nous vous informons régulièrement.

* * * * *

Petit retour sur 2011

Devant les basses manœuvres d’investiture des partis politiques loin des intérêts de nos concitoyens, je me suis présentée aux élections cantonales en mars 2011 pour démontrer qu’à l’échelon local une voie est possible hors des partis.

21,65 % des Beauchampois se sont regroupés sur mon nom au 1er tour alors que j’affichais là aussi mon refus de tout alignement et me retrouvais volontairement sans aucun soutien politique face à cinq candidats représentant tous les partis politiques, dans une élection politisée à l’extrême.

Bien entendu, je n’ai donné aucune consigne de vote pour le second tour.

 

Résultats du 1er tour des élections cantonales à Beauchamp mars 2011

resultatsv

*  *  *  *  *

Après 5 ans de présence permanente sur tous les fronts de l’action municipale, je continue logiquement le combat et je mènerai la liste apolitique « Beauchamp à Votre Image » aux élections de mars 2014, pour vous et avec vous.

Je suis plus jamais convaincue que le pilotage d’une petite ville comme la nôtre peut se faire avec la participation de toutes les opinions et bonnes volontés. Dès l’instant que chacun œuvre de bonne foi et dans l’intérêt de tous, les consignes idéologiques et partisanes paraissent bien inutiles. L’usage d’une étiquette politique sert plus souvent des ambitions personnelles que l’intérêt réel de la ville.