PLU : Révélations ! Enfin on rentre dans le règlement !…

Pour la majorité, le PLU actuel est « très
permissif » et … « très restrictif ». Allez comprendre ???

Le projet dévoilé, lors de la réunion publique, est
« dans la même logique » que notre PLU. « Il n’y a pas de
révolution »… mais des nouveautés : en plein centre du cœur de ville :
Beauchamp aura aussi ses tours à la
« Montigny » avec la possibilité de bâtir jusqu’à 6 étages !
soit une façade de 19 mètres !
et une concentration de logements
sociaux 
: 40% / 50% minimum…

Des choix pires que ceux qui nous étaient reprochés ! Où est
la logique ?

Ce projet est soi-disant co-construit avec les Beauchampois
… 200 contributions, 120 personnes pour la totalité des 3 ateliers, 60
personnes pour les balades, et à peine 29 pour l’avis citoyen…

Sur près de 9000 habitants, la concertation citoyenne fait
un flop…




PLU : simulacre de démocratie ?

La majorité annonce un PLU co-construit, un « urbanisme participatif » pour un « Beauchamp 2030 ». Sur les invitations, il était indiqué « Le 23 mars, nous organisons deux balades urbaines afin d’élaborer le règlement et le zonage du futur PLU. ». Mme la maire précisait « … ce samedi 6 avril, l’avis des Beauchampois sera sollicité sur le projet de PLU. ». (QO)
Surprise ! Lors des balades urbaines, la responsable du cabinet en charge du PLU a refusé de montrer ses projets de PLU : zonage et règlement. Le comble a été atteint lors de l’Avis citoyen du 6 avril : rien, pas une carte du Projet de PLU, aucun document n’a été partagé avec les groupes de travail. Difficile de donner son avis !
La petite trentaine de Beauchampois ayant participé aux ateliers et aux balades urbaines serviront-ils d’alibi à un PLU dont ils n’ont jamais vu la couleur… ?
Le coût des prestataires (groupement composé de La Fabrique Urbaine (urbanistes), CUADD Conseil (spécialistes de la concertation), INGETEC (bureau d’études structure) et TERRI DEV (« programmistes », économistes)) et CODRA pour l’étude et la révision du PLU s’élève à 222 477€. De qui se moque – t- on ?




Trop, c’est trop ! La majorité municipale se moque de la démocratie représentative dans notre ville.

Le dernier
exemple : Le règlement de projets participatifs a été présenté dans toutes les
réunions des comités de quartier du mois de janvier, sur le site de la mairie et
même distribué dans les boîtes aux lettres, avant toute présentation aux élus de la commune ! Alors la
majorité se dépêche de convoquer tardivement une commission le 18 février pour
entériner un projet déjà tout ficelé, afin de le faire voter en urgence au prochain
conseil municipal du 4 avril…

Les Beauchampois
auront donné tous leurs projets participatifs pour le 31 mars (date limite de
dépôt des dossiers) … bien avant que le projet de budget participatif ne soit
validé par les élus !!! Où est la logique de cette démarche ? Pourquoi
le processus de consultation des élus n’est pas respecté ? Dans son discours
suivant son élection de Maire de la commune, Mme Nordmann affirmait vouloir
travailler avec TOUS les élus. Une fois de plus, aurait-on « oublié »
de consulter les élus de l’opposition ? Cela ne serait pas la première
fois…

 » D’où vient tout ce
désordre » ?
La
campagne pour les élections municipales de 2020 serait-elle déjà en route ? Nous nous posons des questions quant à
cette précipitation qui ne reflète en rien l’idée de la démocratie
participative tant prônée par la majorité municipale…




Encore un peu plus cher pour les parents

Malgré la mise en place d’un tarif selon le quotient familial pour les classes transplantées, les parents payeront beaucoup plus cher cette année la semaine de classes transplantées. Est-ce un manque de préparation ou bien une absence de discussion, avec des chiffres, avec les parents d’élèves ? …
Nous l’avons fait remarquer en commissions mais …
Aussi lors de la séance du Conseil municipal du 13/12/2018, nous avons fait la déclaration suivante :
« Les classes découvertes pour les classes de CM2 permettent aux enfants en fin de cycle élémentaire de se préparer au changement que représente le passage au collège. Cela correspond aussi, pour beaucoup d’entre eux, à une première séparation loin de la famille. Nous sommes très attachés à ce projet des enseignants et nous avions toujours maintenu une subvention conséquente, même lorsque la ville a connu de graves difficultés financières, afin que tous les enfants puissent partir.
Nous sommes favorables à la mise en œuvre du quotient familial mais les élus de « Beauchamp à Votre Image » « s’abstiendront » sur les tarifs proposés pour les classes découvertes des CM2 (points 17 et 18) car ils sont nettement supérieurs à ceux payés, par les familles, les années précédentes. »




Vœux 2019

« Beauchamp à Votre Image »

vous présente ses meilleurs vœux .

  Que cette nouvelle année apporte

à chacun d’entre vous,

ainsi qu’à vos proches,

la joie, la santé et une pleine réussite

dans vos projets.




Surprise… Création de 2 zones d’habitation fortement taxées…

Alors qu’il n’a pas été présenté en commission, un taux majoré de la taxe d’aménagement (15% au lieu de 5%), applicable dès le 1er janvier 2019, sur le secteur « centre-ville »  très élargi et sur celui du »stade », a été voté au Conseil municipal du 22 novembre.

Cette taxe d’aménagement majorée doit participer au financement de la création d’équipements scolaires liés à l’importance des nouvelles constructions prévues sur ces deux secteurs.

Alors que, d’une part, dès mars 2018, la Maire écrivait dans son édito « Nous associerons les Beauchampois sur l’ensemble des projets et les informerons en toute transparence de leurs avancées par l’organisation de réunions publiques et consultations » et, d’autre part, dans un article de la Gazette du31/10/2018, elle déclarait : « D’une part, rien ne se fera, ni ne se décidera sans les habitants ». Le nouveau PLU, lui devrait être adopté fin 2019, début 2020, avant les élections. Ça n’empêchera pas les projets d’ici là, mais si quelque chose est contraire à nos intentions, ça sera bloqué via un sursis à statuer motivé. On ne pourra rien nous imposer. Mais pas grand-chose de nouveau ne devrait sortir de sol avant les élections », à aucun moment, ces secteurs de fortes constructions, tels qu’ils ont été définis, n’ont été présentés ni aux réunions de quartier, ni aux trois ateliers participatifs de Beauchamp 2030, ni à la réunion publique et ils sont en contradiction avec les souhaits exprimés lors de ces réunions.

Comment surseoir sur ces secteurs alors que la création de la taxe majorée signifie : nouvelles constructions tellement importantes dans ces secteurs qu’il faudra y créer des classes.

Sachant que la majorité prévoit la construction de 1 000 logements et un accroissement de la population de Beauchamp de 2 300 habitants, le zonage proposé avec la production d’immeubles, d’une part, remettra en cause le caractère pavillonnaire et ses meulières remarquables du secteur « centre-ville » et, d’autre part, renforcera la concentration de logements sociaux dans le secteur « stade ».

N’acceptant pas le découpage, parfois curieux (à titre d’exemple, la place Jean-Jaurès est coupée en deux !), ne comprenant pas la logique et la précipitation de la décision, nous avons voté « contre » la majoration dans les secteurs choisis. (voir carte ci-jointe en PDF)




Arrivée d’un nouveau conseiller municipal

Jérôme d’Este pour des raisons personnelles a démissionné de son mandat. Nous le remercions chaleureusement de son aide et de son dévouement. Guy Brechoteau, fraîchement retraité de la Direction Générale des Finances Publiques, le remplace.

 Voici la déclaration que nous avons faite : « Afin que ce remplacement dans notre équipe ne soit pas mal interprété ou utilisé à des fins de désinformations, nous, élus de « Beauchamp à Votre Image », tenons à rendre publique la lettre de notre collègue, Jérôme d’Este, expliquant les raisons de son départ.

« Madame la Maire,

Par la présente, je vous informe de ma décision de quitter la fonction de conseiller municipal que j’occupe depuis mon installation lors du conseil municipal du 28 novembre 2017. En effet, pour des raisons professionnelles, je me rends compte que je ne peux plus dégager autant de temps pour les affaires concernant la municipalité. De plus, les réunions des commissions préparatoires aux conseils municipaux étant trop tôt pour moi travaillant à Courbevoie, il m’était très difficile d’être présent avant 19h30ou 20h (je prends en exemple toutes les commissions du mois de septembre dernier auxquelles je n’ai pas pu assister). C’est pourquoi j’ai pris la décision de me retirer afin qu’une personne plus disponible que moi puisse me remplacer de manière à être attentive et vigilante en vue de défendre l’intérêt des Beauchampois et de notre ville si chère à mon cœur. C’est avec regrets que je quitte la liste Beauchamp à Votre Image au sein du Conseil municipal mais avec conviction que je continue à la soutenir… » »




Question / Réponse concernant les nouvelles constructions

Q : Madame la Maire, Suite à votre réponse à notre question orale lors du dernier Conseil municipal portant sur le nombre de permis de construire délivrés depuis novembre 2017, nous avons été surpris que vous n’en citiez que deux alors que nous pouvons voir dans Beauchamp qu’il y en a eu plus que cela. Peut-être, nous sommes-nous mal exprimés ?…
Pouvez-vous, s’il vous plait, nous indiquer combien de permis de construire ont été acceptés ou refusés depuis le 12 novembre 2017, en nous précisant le nombre de maisons individuelles et de collectifs et ce que cela représente en nombre de logements et de locaux d’activité ?

R : Madame la Conseillère, Lors du précédent conseil, vous nous avez demandé combien de permis de construire avaient été accordés sur les parcelles créées depuis novembre 2017 et nous vous avons répondu. Vous nous demandez aujourd’hui combien de permis de construire ont été délivrés depuis cette même date. Entre novembre 2017 et aujourd’hui, 22 permis de construire ont été accordés et 11 ont été refusés. En outre, un a été annulé, un a fait l’objet d’un accord tacite et un autre l’objet d’une décision tacite de rejet. Sur les 23 permis accordés, 14 concernaient des constructions réparties ainsi : 11 maisons individuelles, 2 avec 2 logements et un petit collectif de 4 logements et un local d’activité. Pour le reste, 5 permis portaient sur une extension de l’habitat existant, 2 sur la construction de dépendances et 2 sur des aménagements intérieurs. Ces constructions représentent au total 19 logements et 1 local d’activité.




Conseil municipal du 27 septembre 2018

Vous trouverez ci jointes nos déclarations et nos explications de vote lors du Conseil municipal du 27 septembre 2018 sur les points suivants : le budget, le cabinet médical, le logo de la ville, les logements sociaux à la casse, les tarifs du séjour hiver, le fonctionnement de la crèche…




Décision modificative n°1 du budget de la commune

La majorité augmente de 28% ces dépenses de fonctionnement… Certaines lignes budgétaires auraient été « sous évaluées » lors du vote du budget au mois de mars : prestation de services (+ 64 170 €), maintenance des photocopieurs, alimentation, honoraires (+ 20 000 €), Fêtes et cérémonies (+ 12 700 €), le PLU (+ 90 000 €) …. De même certains choix d’investissement : 80 000 € pour changer les chaises de la salle des fêtes ! Plus de 4 000 € pour du matériel de sono alors que ce dernier date de 2017 … sont surprenants et n’ont pas été discutés…

Notre déclaration : « Des choix budgétaires ont été faits sans qu’aucune commission ne soit réunie. En tant qu’élus, nous aurions souhaité pouvoir participer aux débats sur ces sujets et bien d’autres. Pour le coup, cela ressemble bien à des décisions prises à huit clos sans aucune participation. Qu’en est-il de la transparence tant revendiquée dans vos promesses de campagne ?
Nous déplorons que cette décision modificative nous rappelle trop un passé encore proche. Vous augmentez de 28 % les charges à caractère général de fonctionnement par rapport au compte administratif 2017 alors que le désengagement de l’Etat, ainsi que celui du Département et de la Région impose à l’ensemble des villes de s’inscrire dans une décroissance durable de ces charges.
Les élus de « Beauchamp à Votre Image », ne pouvant pas accepter une telle augmentation des dépenses de fonctionnement, votent « contre » cette décision modificative. »

De plus, la majorité s’interroge : « Emmagasiner l’argent, pour faire quoi ? »
Alors que la dette de la France atteint des records, que chacun doit faire des efforts financiers, même les retraités et qu’il est demandé aux collectivités de baisser leurs charges, à Beauchamp, la majorité augmente de 28% ses dépenses de fonctionnement. N’est-ce pas de la provocation quand on se rappelle que la majorité a augmenté les taux des 3 impôts locaux en mars 2018 (+ 2,47 %) ? La folie des grandeurs continue !… …