Surprise… Création de 2 zones d’habitation fortement taxées…

image_pdfimage_print

Alors qu’il n’a pas été présenté en commission, un taux majoré de la taxe d’aménagement (15% au lieu de 5%), applicable dès le 1er janvier 2019, sur le secteur « centre-ville »  très élargi et sur celui du »stade », a été voté au Conseil municipal du 22 novembre.

Cette taxe d’aménagement majorée doit participer au financement de la création d’équipements scolaires liés à l’importance des nouvelles constructions prévues sur ces deux secteurs.

Alors que, d’une part, dès mars 2018, la Maire écrivait dans son édito « Nous associerons les Beauchampois sur l’ensemble des projets et les informerons en toute transparence de leurs avancées par l’organisation de réunions publiques et consultations » et, d’autre part, dans un article de la Gazette du31/10/2018, elle déclarait : « D’une part, rien ne se fera, ni ne se décidera sans les habitants ». Le nouveau PLU, lui devrait être adopté fin 2019, début 2020, avant les élections. Ça n’empêchera pas les projets d’ici là, mais si quelque chose est contraire à nos intentions, ça sera bloqué via un sursis à statuer motivé. On ne pourra rien nous imposer. Mais pas grand-chose de nouveau ne devrait sortir de sol avant les élections », à aucun moment, ces secteurs de fortes constructions, tels qu’ils ont été définis, n’ont été présentés ni aux réunions de quartier, ni aux trois ateliers participatifs de Beauchamp 2030, ni à la réunion publique et ils sont en contradiction avec les souhaits exprimés lors de ces réunions.

Comment surseoir sur ces secteurs alors que la création de la taxe majorée signifie : nouvelles constructions tellement importantes dans ces secteurs qu’il faudra y créer des classes.

Sachant que la majorité prévoit la construction de 1 000 logements et un accroissement de la population de Beauchamp de 2 300 habitants, le zonage proposé avec la production d’immeubles, d’une part, remettra en cause le caractère pavillonnaire et ses meulières remarquables du secteur « centre-ville » et, d’autre part, renforcera la concentration de logements sociaux dans le secteur « stade ».

N’acceptant pas le découpage, parfois curieux (à titre d’exemple, la place Jean-Jaurès est coupée en deux !), ne comprenant pas la logique et la précipitation de la décision, nous avons voté « contre » la majoration dans les secteurs choisis. (voir carte ci-jointe en PDF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour lutter contre les spams, nous vous remercions de remplir la case vide pour que l\'opération soit exacte *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.