Calomnie

image_pdfimage_print

ane_150Un tract est en cours de distribution sur notre commune, il prétend être une lettre d’information de la droite Beauchampoise. Un cacique de la gauche prétendait que nous avions la droite la plus bête du monde. Cette saillie  peu sympathique pourrait peut-être convenir aux rédacteurs de ce tract. Dépités par les résultats de la majorité en place, ils cherchent sans cesse à apporter des éléments négatifs sur la gestion de la ville. Non contents de nous infliger à longueur de tract leurs contre vérités et la preuve permanente de leur compréhension approximative des finances, ils ont désormais recours, pour parvenir à leurs fins, à la calomnie (Imputation que l’on sait fausse, et qui blesse la réputation et l’honneur dixit le littré).

Ainsi ils reprochent au maire d’avoir refusé de vendre un terrain aux cars Lacroix, ce qui aurait permis à ces derniers  de s’étendre un peu. Pas de chance, Lacroix n’a jamais rien demandé à la mairie puisque cette entreprise sait bien que la mairie n’a aucun terrain, en zone industrielle Est, comme d’ailleurs le savent aussi tous les conseillers municipaux qui suivent un peu leurs affaires. Nous ne connaissons pas le directeur de cette publication mais il devrait demander quelques infos à la tête de liste de cette formation, qui a été plus de 20 ans au Conseil municipal dont 7 ans comme adjoint et 4 ans comme premier adjoint.

Il parait que ce serait une faute gravissime … !    mais de qui ?

On retrouve le procédé désormais classique utilisé par les rédacteurs de ces tracts « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose »

Dernière minute : peut-être s’agit-il du bassin de rétention des eaux pluviales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour lutter contre les spams, nous vous remercions de remplir la case vide pour que l\'opération soit exacte *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.