Actualités

  • Tour d’horizon : Finances – Sécurité – Culture

    Nous vous invitons à prendre connaissance du très court résumé du compte administratif de la ville (version complète sur le site de la ville) ainsi que des nouvelles avancées dans le cadre de la communauté d’agglomération utilisation de la brigade de nuit de la police de l’agglomération et projet de transfert de la gestion de la bibliothèque municipale.

    En cliquant sur le titre ci-dessus, vous trouverez l’intégralité de l’éditorial de madame le Maire

  • L’intérêt général doit seul prévaloir. Ediorial de mai 2017

    Urbanisme : Notre ambition, est de conjuguer harmonieusement la préservation de notre cadre de vie avec le respect des contraintes qui nous sont faites et de satisfaire au mieux les souhaits individuels dès lors qu’ils ne sont pas contraires à l’intérêt général qui doit prévaloir.
    Budget 2017 : maintien de notre politique de gestion rigoureuse qui nous permet, sans augmenter les impôts, de commencer à réhabiliter notre patrimoine.

    En cliquant sur le titre ci-dessus, vous trouverez l’intégralité de l’éditorial de madame le Maire

  • Ils ont quitté le navire…

    Notre équipe est en grande partie issue du milieu associatif. Les bonnes volontés y sont rarement confrontées à des difficultés similaires à celles que nous avons dû affronter.
    D’une part, les difficultés financières largement supérieures à ce que nous avions envisagé, nécessitaient de chacun des adjoints un investissement important pour faire mieux avec moins …. Et, il a fallu assumer.
    D’autre part, le dossier du PLU n’a pas été facile à vivre avec une opposition qui remontait les Beauchampois en annonçant des fausses informations. Il a fallu assumer.
    Certains d’entre nous sont plus vulnérables à la manipulation.
    Paradoxalement, aucun des 4 adjoints partants n’avait préalablement prévenu quiconque de ses intentions. Aucune allusion à un éventuel départ ne laissait présager cette situation.
    Seul point concret récent (mardi 7 mars) : un de ces 4 adjoints a violé, de façon inacceptable, notre charte d’élu et il venait d’être averti qu’il n’était plus possible de continuer ensemble. Cela signifiait : soit il démissionnait, soit le Conseil municipal serait sollicité afin de lui retirer sa fonction d’adjoint.
    La suite ressemble à une tartufferie. Aucun des quatre n’a eu le courage de venir l’annoncer en Bureau* et s’expliquer devant ses collègues. Ils ont envoyé, à tour de rôle, un mail pendant la réunion de Bureau du 8 mars où ils auraient dû être présents. Avaient-ils peur de la discussion ?
    Depuis 3 ans, le Bureau se réunit une fois par semaine. A aucun moment, nul ne s’est élevé contre les orientations et décisions du Bureau et jamais rien n’a été dit à propos de souffrance du personnel ou autre fadaise…
    C’est un coup de poignard dans le dos pour toute l’équipe.

    Il n’y a rien d’autre à ajouter. L’équipe « surmotivée » continuera, bien entendu, à relever les différents défis qui jalonnent notre route !
    Fluctuat nec mergitur **

    Pour vous et avec vous, une Vision , des Valeurs, de la Vigilance

  • Calomnie

    ane_150Un tract est en cours de distribution sur notre commune, il prétend être une lettre d’information de la droite Beauchampoise. Un cacique de la gauche prétendait que nous avions la droite la plus bête du monde. Cette saillie peu sympathique pourrait peut-être convenir aux rédacteurs de ce tract. Dépités par les résultats de la majorité en place, ils cherchent sans cesse à apporter des éléments négatifs sur la gestion de la ville. Non contents de nous infliger à longueur de tract leurs contre vérités et la preuve permanente de leur compréhension approximative des finances, ils ont désormais recours, pour parvenir à leurs fins, à la calomnie (Imputation que l’on sait fausse, et qui blesse la réputation et l’honneur dixit le littré).

    Ainsi ils reprochent au maire d’avoir refusé de vendre un terrain aux cars Lacroix, ce qui aurait permis à ces derniers de s’étendre un peu. Pas de chance, Lacroix n’a jamais rien demandé à la mairie puisque cette entreprise sait bien que la mairie n’a aucun terrain, en zone industrielle est, comme d’ailleurs le savent aussi tous les conseillers municipaux qui suivent un peu leurs affaires. Nous ne connaissons pas le directeur de cette publication mais il devrait demander quelques infos à la tête de liste de cette formation, qui a été plus de 20 ans au Conseil municipal dont 7 ans comme adjoint et 4 ans comme premier adjoint.

    Il parait que ce serait une faute gravissime … ! mais de qui ?

    On retrouve le procédé désormais classique utilisé par les rédacteurs de ces tracts « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose »

    Dernière minute : peut-être s’agit-il du bassin de rétention des eaux pluviales.

  • ICNE et insincérité Tribunes de mars 2017

    ICNE et insincérité

    Techniquement, on appelle les ICNE (Intérêts Courus Non Échus), les intérêts d’un emprunt générés entre la date anniversaire du règlement réel et la fin de l’année (31 décembre) en cours. Ce montant est concret mais « artificiel » puisque les intérêts ne seront réellement payés qu’à l’échéance et seront prévus dans le budget de l’année suivante.
    Durant le mandat précédent, la ville de Beauchamp n’a jamais inscrit les ICNE. A l’époque, dans l’opposition, nous avions dénoncé cette situation sans être soutenus par qui que ce soit. C’était en fait un signe tangible du dérapage des finances publiques de Beauchamp.
    Lors de la tutelle en 2013, le budget proposé par la Cour Régionale des Comptes (CRC) ne prévoyait pas d’ICNE et le Préfet, dans sa décision, ne les avait pas non plus ajoutés. Auraient-ils imposé un budget insincère ?